Chanson

Auguste

Leïla Huissoud (Festival Les Givrées)

V.29 Janvier 2021 / 20h30
SALLE SENGHOR

Leïla Huissoud (Festival Les Givrées)

Fragilité et innocence : c’est autour de ces deux grandes lignes que se sont dessinés les contours de LEÏLA HUISSOUD aux yeux du public. Une image acquise à travers L’Ombre, son premier album enregistré live en configuration piano, guitare et voix, et confirmée ensuite durant la tournée qui a suivi.
Une image complétée par celle d’un personnage scénique qu’elle avait fini par créer à ses dépens, mélange de drôlerie, d’attitudes naturelles et de spontanéité quand elle interagit avec son public. Embrassant cette deuxième facette mais désireuse de se détacher de la première, lui est alors venue l’idée de grossir ce trait comique qu’on lui prête. De se reconnecter avec ses années passées en école de cirque, de renouer avec l’Auguste, ce contrepoint du clown blanc. Et de lui donner le titre de son nouvel album. Pas de nez rouge, maquillage ou costumes colorés, mais l’envie de porter les douze chansons d’Auguste vers plus de gaieté. Des chansons où les états d’âme personnels se sont effacés au profit d’histoires sentimentales. De personnages attachants ou détestables. Où le drôle s’accommode du cruel, l’émouvant du sarcastique. Où l’écriture à la première personne autorise un meilleur brouillage entre le personnel et l’inventé.

Chant Guitare
Leïla Huissoud

Contre basse & guitare
Sylvain Pourrat

Piano & batterie
Thibault Saby

Leila, vous êtes un diamant brut …»

France Culture

  • 1H20
  • TARIF B (De 7,5 à 19,5 €. et Pass Les Givrées)
  • TOUT PUBLIC DÈS 12 ANS

AUTOUR DU
SPECTACLE

En première partie : GERALD GENTY

40MN

Gérald Genty, orfèvre en alchimie des mots et habile agenceur de jeux de mots, mélodiste imparable capable de trouver des arrangements limpides. Genty est un multi-instrumentiste chevronné, toujours à la recherche du son parfait. S’il aime les calembours, c’est surtout un adepte de la paronomase (figure de style qui consiste à employer dans une même phrase des mots dont le son est à peu près semblable, mais le sens différent). Il excelle en la matière. Son dernier album «Là-haut» est sorti en août 2019, un disque sur la fin, la disparition, celui qui aurait manqué à sa discographie : « il y a encore pas mal de calembours mais ils sont presque invisibles » explique Gérald, « le jeu de mot, lorsque l’on le recouvre de mélancolie, qu’on le baigne dans le drame, il a tendance à disparaître, il s’efface »…

LES SPECTACLES À VENIR

V.9.OCT.21H

Ma.10.NOV.20H30

V.20.NOV.20H30

Quatuor Arod

QUATUORS RAZUMOVSKY

V. 27.NOV.20H30

Le Céleste

CIE LA FAUX POPULAIRE

&